Jardin des Arts > Edition 2020 > Portraits d’artistes

Simon Augade

Participant à Jardin des Arts 2020

Né en 1987 dans les Hautes-Pyrénées, Simon Augade sort diplômé en 2011 de L’École Européenne Supérieure d’Art de Bretagne – site de Lorient. Il s’investit tout entier dans des corps-à-corps se confrontant à la matière. L’artiste questionne par des conceptions sculpturales notre relation physique à nos environnements et interroge « la tenue des choses ».

Dans ses sculptures-installations qui tentent sans cesse d’agripper l’espace et le spectateur, il aborde les dualités de notre monde. C’est aussi pour lui une façon de mettre en évidence la précarité, la fragilité, l’aspect bancal et éphémère de nos vies et des espaces que l’on se construit. Il entretient un dialogue récurrent entre le géométrique et l’informel, la ligne (comme norme) et le débord, les contraintes intérieures et le besoin irrépressible de les transgresser…

Ici, il réalise Percée, une sculpture qui se constitue de plusieurs centaines de 1/2 chevrons assemblés jouant de lignes croisées et saillantes. Ce volume offre en son centre une vision plus organisée de ces différents éléments de bois, un creux circulaire ouvre cet amas de droites. Une percée brulée traverse la sculpture. Une mire, une perspective visuelle forte, crée ainsi une opposition où se confrontent les obliques raides et la forme arrondie qu’elles renferment.
Sorte de vortex au sein d’un chaos qui nous happe par sa béance. Ces multiples pièces de structure tiennent ou contiennent ce néant cerné de matière consumée.

Cette forme dynamique d’éclatement de lignes renferme donc en son coeur une ouverture conique réalisée par agglutinement périphérique. À l’instar d’un retrait de matière, ce trou se crée par l’accumulation de matière autour du vide le rendant alors visible, cerné. La masse fantôme est soulignée par la calcination, comme si un frottement important avait eu lieu ; un événement fort (voir violent) entre l’absence de cette entité manquante et la matière d’accueil restante.

Cette création aborde alors des questions fondamentales inhérentes à la sculpture, celle du vide et du plein, de la forme et de la contre-forme. Question primaire sur la matière, du palpable ou de l’impalpable, du présent ou de l’absent, du réel et de sa prolongation imaginative…

SIMON AUGADE

Plasticien sculpteur
34, rue Brizeux – 56100 LORIENT
06 31 84 08 06

Simon Augade