Jardin des Arts > Edition 2008 > Portraits d’artistes

Thoma Ryse

« Figurer ! à quoi bon ? Dans le jardin de Thoma RYSE, la réalité est tout autre. Son jardin est à n’en pas douter une allégorie de la peinture post-impressionniste.

J’apprécie beaucoup la gaîté du travail de Thoma Ryse, sa dimension ludique. Il réalise à mon avis quelque chose d’extrêmement difficile en parvenant à inscrire son projet dans l’histoire de la peinture, tout en exécutant des oeuvres qui s’échappent souvent du rectangle de la toile ou du papier. C’est une gageure de prolonger le travail d’un artiste aussi présent dans notre imaginaire que Matisse par exemple.

Il y a une touche de baroque, me semble-t-il dans cet univers plein de vitalité , d’énergie où les éléments d’architecture sont parfois envahissants, volontiers bousculés, où les espaces colorés nous rappellent tour à tour les “Nymphéas” de Monet et les “all over” de Pollock. »
Catherine Plassart (Art Point France)

L’art qui repose II

Ce travail est une suite donnée à « L’art qui repose » actuellement dans les collections permanentes du Duolum MoMa de Shanghaï. Ces volumes métis, résultat d’une union de la peinture et de la sculpture, ont pour objectifs d’exercer sur le promeneur un sentiment d’étrangeté, mais aussi de lui offrir la possibilité de prendre quelques instants de repos.
C’est peut-être parce que nous sommes fatigués d’errer que la rencontre de l’art nous repose de nos tourments.

Thoma Ryse - Artiste Jardin des Arts 2008